Logo
Close

JANVIER

La météorite Uffie

Anna Catherine Hartley-Poole, alias Uffie, sort son tout premier morceau “Pop The Glock” sur le label français Ed Banger Records. Très vite, ce morceau pop aux sonorités électroniques va être un véritable succès sur la plateforme musicale MySpace. La jeune Américaine sortira son album Sex Dreams and Denim Jeans quatre ans plus tard, sans rencontrer toutefois le même succès.

avril

La photo de famille de la French Touch 2.0

Clark Magazine, mensuel consacré à la street culture et aux nouvelles tendances en France, rend hommage à la nouvelle scène électronique française dans un de ses numéros en 2006. Sur sa couverture on peut ainsi y voir toutes les jeunes pousses du milieu, de Justice à SebastiAn en passant par Surkin.

MAI

Electroma le film

2006 est une année charnière pour les Daft Punk. Sur scène, en disque ou au cinéma, le groupe français est littéralement partout tout au long de l’année. Presque dix ans après sa dernière tournée, le duo masqué annonce d’abord son retour sur scène avec une performance au festival de Coachella en Californie. Les deux musiciens se présentent au sommet d’une pyramide lumineuse sur scène qui va révolutionner la notion de concert électronique, notamment aux États-Unis : les deux Parisiens présentent en effet un condensé des titres de leurs trois premiers albums, aidés de jeux de lumière et de projections vidéo impressionnants. La performance va marquer les esprits, et le duo de parcourir les festivals du monde entier pendant plusieurs mois (dont les Eurockéennes de Belfort pour la France). Parallèlement, les deux Français présentent au Festival de Cannes leur nouveau projet, Daft Punk’s Electroma, un long-métrage qu’ils ont écrit puis tourné aux États-Unis. En écho à leur album Human After All, le film narre l’histoire de deux robots qui désirent devenir humains tout en roulant au volant d’une Ferrari 412 sur une planète désertique. Il ne sera diffusé que dans une salle en France, le Cinéma du Panthéon, tous les samedis à minuit. Daft Punk sort enfin son premier best-of, Musique Vol.1 : 1995-2005, qui compile les meilleurs titres du duo depuis ses débuts.

JUILLET

Cassius retrouve le succès

Après l’échec commercial de l’album Au Rêve, Cassius renoue avec le succès : le duo marque sa carrière d’un nouveau tube avec le morceau “Toop Toop”, premier single de son nouvel album 15 Again. Un virage pop-rock qui lui réussira bien, puisque la critique saluera unanimement le disque.

Août

David, l’explosion

Déjà influent à Ibiza, le Français David Guetta explose pour la première fois à l’international en sortant “Love Don’t Let Me Go (Walking Away)”. Ce mélange entre l’un de ses morceaux et l’un du groupe anglais The Egg va cartonner outre-Manche, avant de se diffuser dans le reste du monde.

novembre

Agoria lance son label

Alexandre Cazac, Yannick Matray et le DJ Agoria fondent à Lyon le label InFiné : leur but est de mélanger plusieurs genres musicaux, tout en gardant une identité électro forte. On y entend le pianiste Francesco Tristano revisiter des classiques techno tandis que le Parisien Rone livre des mélodies rêveuses, à l’image de “Bye Bye Macadam”.

Justice : le clash du clip

Avant de sortir son premier album, le duo Justice reçoit un prix : le MTV European Music Award du meilleur clip pour “We Are Your Friends” réalisé par le vidéaste français Jérémie Rozan. En dehors de la récompense, l’événement reste marquant à cause du rappeur Kanye West, monté sur scène à l’annonce du résultat pour expliquer qu’il aurait dû gagner à la place des deux Français. Qui ont bénéficié d’un premier coup de pub aux États-Unis grâce à cette enfantine colère.